Fibrose pulmonaire

 

  • Une hépatomégalie diffuse est notée. Les autres structures extra thoraciques ne montrent pas d’anomalie significative.

    Une bande d’opacité tissulaire est superposée à la partie dorsale de la trachée sur sa portion cervicale, compatible avec une redondance (« flaccidité ») de la membrane dorsale trachéale (flèche bleue), de découverte fortuite.
    On observe une augmentation du rapport cardio-thoracique sur les deux projections (rapport supérieur à ¾ entre la largeur du cœur et la largeur du thorax), suggérant une cardiomégalie (comparaison lignes rouge et blanche vue de face, cf ci-dessous). L’augmentation du contact cœur/sternum (vue de profil – flèche rouge), l’image en D inversé (vue de face) et l’augmentation du rapport entre le cœur droit et le cœur gauche (vue de profil) suggèrent une cardiomégalie droite. Les vaisseaux pulmonaires sont de calibre normal.

 

Une augmentation diffuse marquée de l’opacité pulmonaire est observée, sans perte de la visualisation des vaisseaux pulmonaires, signant une opacification interstitielle de forme diffuse.

Le calibre des bronches est significativement augmenté, et de nombreuses images en rails et anneaux en périphérie du champ pulmonaire, sont caractéristiques d’une opacification bronchique.

 

Conclusion :

L’examen montre une opacification broncho-interstitielle diffuse marquée, associée à une bronchiectasie modérée et une cardiomégalie droite. Compte tenu de la race de l’animal, une fibrose pulmonaire idiopathique est privilégiée, probablement associée à une hypertension pulmonaire et un cœur pulmonaire. L’opacification bronchique associée peut être compatible avec une bronchite chronique concomitante, ou une bronchiectasie de traction secondaire à la fibrose pulmonaire. Hépatomégalie diffuse.

 

correction 1 pm.png 

 

 

Interprétation image échographique 

 

Doppler continu tricuspidien avec flux de régurgitation de vélocité très augmentée à 4,6 m/s (normal inférieure à 3 m/s) confirmant une hypertension pulmonaire systolique.

 

Discussion

La sensibilité et la spécificité de la radiographie pour le diagnostic de la fibrose pulmonaire sont médiocres notamment en phase précoce de la maladie. L’examen de référence en médecine humaine est la biopsie pulmonaire (indiquée sur les bases d’un scanner) et repose sur le scanner seul en médecine vétérinaire (biopsie pulmonaire plus difficiles à mettre en œuvre en routine). Le scanner permet d’évaluer le degré de fibrose pulmonaire et est l’examen de choix lors de suspicion clinique de fibrose pulmonaire chez l’animal. L’échocardiographie permet d’évaluer les conséquences sur le cœur droit de la fibrose et de mettre en place un éventuel traitement antihypertenseur.

Flèche bleue : bronchiectasie, flèche jaune : aspect en verre dépoli typique d’une fibrose pulmonaire.

 

scan 

 

Référence 

Further characterization of computed tomographic and clinical features for staging and prognosis of idiopathic pulmonary fibrosis in West Highland white terriers. Thierry F, Handel I, Hammond G, King LG, Corcoran BM, Schwarz T. Vet Radiol Ultrasound. 2017 Jul;58(4):381-388

 

 

 

AzurVet et Vous

 

Horaires

du lundi au vendredi
de 9h à 13h et de 14h à 18h,
le samedi de 9h à 13h

Rendez-vous

Un rendez-vous peut-être pris par le vétérinaire ou par le propriétaire de l’animal (exclusivement à la demande du vétérinaire). Merci de préciser la demande en fonction du formulaire de référé.

 

 

AzurVet pôle Saint-Laurent du Var

STOMATOLOGIE - RADIOLOGIE INTERVENTIONNELLE

386 route de La Baronne

Tél.: 04 93 14 07 65