+33 04 97 10 07 10 Lun-Ven: 9.00 - 19.00 - Sam: 9:00 - 17:00

 

SERVICE DE NEUROLOGIE - NEUROCHIRURGIE

 

Jérôme COUTURIER, Docteur Vétérinaire

DipECVN, spécialiste en neurologie vétérinaire

EBVS® European Specialist in Veterinary Neurology

Ancien interne animaux de compagnie de l’Ecole Nationale Vétérinaire d’Alfort

CEAV en médecine interne des animaux de compagnie.

Magdalena OLENDER, Docteur Vétérinaire

Résidente du collège européen de neurologie (ECVN)

Hervé BRISSOT, Docteur Vétérinaire

DipECVS, spécialiste en chirurgie vétérinaire

EBVS® European Specialist in Veterinary Surgery

Ancien assistant de chirurgie de l’école Nationale Vétérinaire de Toulouse

Rendez-vous

6 jours/7 toute l’année

Consultations de neurologie médicale et chirurgicale (Dr Couturier, Dr Olender) :

le matin - sur rendez-vous

muni de l’ensemble du dossier médical, animal à jeun (en vue d’examens sous anesthésie).

Urgences médicales et chirurgicales (Dr Couturier, Dr Olender et Dr Brissot) du lundi au samedi (admission de 9h à 18h).

Motifs de consultation

Affections cérébrales :

- épilepsie (convulsions ou crises partielles)

- méningites/encéphalites

- neuropathies crâniennes : syndrome vestibulaire (tête penchée), paralysie faciale...

traumatismes crâniens

 

Affections médullaires :

- paralysies : hernies discales, embolie fibro-cartilagineuse

- douleurs rachidiennes : hernies discales, discospondylites…

- traumatismes du rachis (fracture/luxation vertébrale…)

- malformations : instabilité atlanto-axiale, syringomyélie…

 

Affections neuromusculaires :

- neuropathies : polyradiculonévrites, paralysie laryngée, megaoesophage…

- myasthénie

- myopathies : myosite

Quels examens de neurologie à AzurVet ?

- Imagerie en coupe : IRM, scanner/myéloscanner

- Ponction et analyse cytologique du liquide céphalo-rachidien (LCR)

- Electromyogramme (EMG)

- Potentiels évoqués auditifs (PEA)

- Fluoroscopie (dysphagies)

- Vidéo-endoscopie (paralysie laryngée, otites externes/moyennes)

- Chirurgie rachidienne (hernie discale, fracture, instabilité, malformation, tumeur, discospondylite…) et cérébrale (tumeur, traumatisme…).

Points forts

- Prise en charge et suivi par un vétérinaire spécialiste ou en cours de spécialisation.

- Hospitalisation possible en soins intensifs (nuit/week-end/jour férié) avec présence d’un vétérinaire dédié 24h/24 et 7 jours/7.

- Approche multidisciplinaire pour les cas lourds/complexes (médecine, chirurgie, imagerie, biologie, dentisterie).

Exemples de tarifs TTC

Consultation neurologie : 100€

IRM (anesthésie incluse) : à partir de 605€

Scanner (anesthésie incluse) : à partir de 350€

Ponction et analyse du LCR (anesthésie incluse) : à partir de 165€

Electromyogramme (EMG, anesthésie incluse) : à partir de 255€

Hémilaminectomie (hernie discale thoraco-lombaire, anesthésie incluse) : à partir de 990€

Corpectomie (hernie discale cervicale, anesthésie incluse) : à partir de 1160€



Consultation de Neurologie

Qu’est-ce qu’une consultation de neurologie ?

La neurologie est la discipline qui traite des affections du système nerveux (cerveau, moelle épinière, nerfs, muscles). Une consultation de neurologie est notamment nécessaire lorsqu’un animal présente l’un des signes suivants :

- pertes d’équilibre

- paralysie d’un ou plusieurs membres

- douleurs (issues de la colonne)

- crises d’épilepsie

- changement de comportement (tourner en rond, déambulations, « absences », désorientation…)

- fièvre (lors de méningite)

- tête penchée

- paralysie faciale

- surdité

- fatigue à l’effort

- traumatisme crânien ou de la colonne.

Le but de la consultation de neurologie est de répondre à trois questions :

  1. L’animal souffre-t-il d’une affection nerveuse ?
  2. Où se situe la lésion au sein du système nerveux ?
  3. Quels examens sont nécessaires au diagnostic ?

Les signes observés par le propriétaire sont recueillis avant l’examen de l’animal. Ces informations sont primordiales car elles permettent de comprendre la progression de l’affection. Pour cette raison, le propriétaire doit être présent le jour de la consultation. Lorsque l’animal présente des crises occasionnelles (crises d’épilepsie par exemple), l’enregistrement vidéo préalable d’une crise est une aide précieuse pour orienter les examens puisque l’animal est souvent  normal en consultation.

L’examen neurologique est ensuite réalisé et consiste d’abord en l’observation de la démarche et du comportement de l’animal. Puis différents tests (non douloureux) évaluent les réponses et les réflexes des membres ainsi que du cerveau.

La lésion peut ainsi être localisée au cerveau, à l’un des segments de la moelle épinière (cervicale, thoracique, lombaire) ou au système neuromusculaire (neuropathie, myopathie). L’ensemble des informations recueillies permet ainsi de suspecter certaines affections qui doivent être recherchées par des examens complémentaires. La réalisation d’examens sans examen neurologique préalable est un non-sens pour 2 raisons :

 

- de nombreuses anomalies non significatives (sans rapport avec les signes de l’animal) peuvent être décelés par des examens.

- les examens effectués dépendent de la localisation de la lésion :

cerveau et moelle épinière :

- examen tomodensitométrique ou « scanner »
- analyse du liquide céphalo-rachidien (LCR)

système neuromusculaire :
- électromyographie (EMG)
- analyse histologique de biopsies musculaire et/ou nerveuse
- analyses sanguines

A l’issue des examens, une discussion avec les propriétaires est à nouveau effectuée afin d’établir un traitement et de préciser le pronostic.

Liquide Céphalo-Rachidien (LCR)

Pourquoi une ponction du LCR ?

Le liquide céphalo-rachidien (LCR) ou liquide cérébrospinal (LCS) est le liquide qui circule autour ou à l’intérieur du cerveau et de la moelle épinière. De nombreuses affections peuvent le modifier et être décelées lors de son analyse.

La ponction et de l’analyse du LCR permettent le diagnostic :

  • des méningites qui peuvent être infectieuses (virus, bactérie, protozoaire, champignon…) ou immunitaires (fréquent chez le chien).
  • de certaines tumeurs.

 

Technique

Le prélèvement, par voie cisternale (« haute ») ou lombaire (« basse »), est non douloureux car toujours effectué sous anesthésie générale (contrairement à l’homme !).
Le risque de lésion du système nerveux est nul lors de ponction lombaire et exceptionnel lors de ponction cisternale (quelques cas décrits dans la littérature). La ponction est contre-indiquée lors d’hypertension intracrânienne et doit être réalisée après un examen d’imagerie (« scanner ») chez les animaux à risques. Ce test est réalisé quotidiennement à la clinique.

Tests sur le LCR

Un examen est réalisé à la clinique dans les 15 minutes par le neurologue et permet de savoir immédiatement si l’animal souffre d’une méningite, ce qui influencera le traitement et le pronostic.

Les méningites les plus fréquentes chez le chien sont immunitaires, contrairement à l’homme chez qui les méningites infectieuses représentent la plupart des cas.

Electro-Myographie (EMG)

Pourquoi un examen électromyographique (EMG) ?

L’examen électromyographique (EMG) est indiqué lors d’affection du système nerveux périphérique ou neuromusculaire : nerfs (neuropathie), jonctions (myasthenia gravis) ou muscles (myopathie). Il s’agit d’un test fonctionnel, utile lorsque l’animal présente l’un des signes suivants :

  • faiblesse ou fatigue à l’effort ou après une courte balade
  • paralysie (« flasque »)
  • difficultés respiratoires avec efforts laryngés (cornage = paralysie laryngée)
  • changements de voix
  • régurgitations des repas (mégaoesophage).

L’EMG permet de confirmer une atteinte neuromusculaire et d’établir un pronostic lors de traumatisme. L’examen est non douloureux et se déroule sous anesthésie générale en deux étapes :

  1. l’enregistrement EMG (électromyogramme), qui consiste en l’enregistrement de l’activité musculaire spontanée (absente au repos)
  2. la conduction nerveuse (électroneurogramme), qui consiste à stimuler un nerf puis enregistrer la réponse musculaire induite.

Il doit souvent être complété par des analyses sanguines et dans de rares cas par une biopsie d’un nerf et d’un muscle (chirurgie sous anesthésie générale) pour établir un diagnostic précis.

Potentiel Evoqués Auditifs (PEA)

Qu’est-ce qu’un test de surdité : potentiels évoqués auditifs (PEA) ?

L’enregistrement des potentiels évoqués auditifs (PEA) permet de tester l’audition chez le chien et le chat. Il est indiqué dans le dépistage de la surdité :

- congénitale (présente dès les premiers jours de vie) chez les races à risque (dalmatien, dogue allemand, border collie, bull terrier, setter anglais, Jack Russell terrier, chats à robe blanche / yeux bleus… Plus de 80 races sont prédisposées !)

- acquise apparaissant lorsque l’animal vieillit suite à une otite, un polype ou une tumeur dans la région de l’oreille.

L’examen s’effectue sans anesthésie et n’est pas douloureux (exceptionnellement, un animal peu coopératif doit être tranquillisé mais jamais anesthésié). Un son est envoyé de manière répétitive dans une oreille, puis l’autre, à l’aide de stimulateurs insérés dans un embout (en mousse), puis enregistré à l’aide d’électrodes (aiguilles ultrafines insérées sous la peau). Quatre ondes sont normalement enregistrables chez le chien et le chat : elles correspondent au cheminement de l’influx nerveux le long des voies de l’audition.

 

Neurochirurgie

Qu’est-ce que la neurochirurgie ?

La neurochirurgie regroupe les interventions chirurgicales du rachis, de la moelle épinière et de l’encéphale. Elle est une spécialité particulière de la chirurgie puisqu’elle traite exclusivement le système nerveux ou son support (colonne vertébrale). De nombreuses affections sont ainsi traitées :

colonne / moelle épinière :
- hernie discale (aiguë ou chronique)
- spondylomyélopathie cervicale caudale (syndrome de « wobbler »)
- instabilité atlanto-axiale
- dégénérescence (ou sténose) lombo-sacrée
- diverticule ou pseudokyste arachnoïdien
- tumeur
- abcès péri-médullaire (empyème, discopondylite, corps étranger)

cerveau :
- tumeur : méningiome principalement (chat notamment)
- abcès
- biopsies de masses décelées au scanner (inflammatoires ou tumorales).

 

Images scanner pré et post-opératoires

 
Les  neurochirurgies sont parmi les interventions chirurgicales les plus techniques, sont parfois longues mais sont bien tolérées par l’animal qui ne doit rester hospitalisé que 24 à 72 heures dans la plupart des cas. Le taux de réussite des interventions dépend de l’affection en cause : une guérison est espérée pour la plupart des hernies discales alors que les tumeurs ont un pronostic moins favorable. Comme toute intervention chirurgicale, une neurochirurgie peut exceptionnellement être source de complications (risque anesthésique, infection, hématome, sérome), la plupart étant traitables sans conséquence ultérieure.

 

blue
dark
green
red