+33 04 97 10 07 10 Lun-Ven: 9.00 - 19.00 - Sam: 9:00 - 17:00

Par Hervé BRISSOT, DipECVS, Service de chirurgie.

Une chatte européenne de 2 ans est référée en consultation de neurologie, 4 jours après avoir été retrouvée prostrée dans le jardin de ses propriétaires. Elle présente une vive douleur d’origine imprécise et une anomalie de la démarche. Initialement un problème rachidien est suspecté. L’examen clinique général est peu remarquable, la chatte peut se déplacer sur 4 pattes avec toutefois une sensible plantigradie du postérieur droit. L’examen rapproché montre un léger déficit sciatique D et une vive douleur au niveau du bassin. L’examen orthopédique de la hanche aux doigts est non remarquable. La propriétaire ne rapporte pas d’anomalie ou de retard des mictions ou de défécation.

Les radiographies prises sur l’animal vigile ne montrent pas de fractures des os longs (Photo 1 et 2). Une anomalie de l’articulation sacro-iliaque à droite sans toutefois de compromission de la filière pelvienne est mise en évidence. Sur les radios initiales (1a-2a), le déplacement médial de l’ilium apparait modéré. 

 

Par Thibaut RIBAS, DipECVIM, spécialiste en cardiologie.

Un chien Golden Retriver mâle de 9 ans est présenté en raison d’une distension abdominale, d’un amaigrissement et d’une fatigue.
L’examen clinique ne révèle pas d’autre anomalie majeure. Aucun souffle cardiaque n’est audible et les bruits cardiaques sont bien présents. Le pouls fémoral est dans les limites de la normale. La fréquence cardiaque est relativement élevée (140bpm) mais possiblement en lien avec l’excitation de la consultation. L’examen biochimique révèle une majoration des paramètres hépatiques.
Une échographie abdominale révèle un épanchement péritonéal marqué avec une congestion hépatique et une distension des veines hépatiques. Une origine congestive est suspectée. L’analyse du liquide d’épanchement péritonéal révèle un liquide de type transsudat riche en protéine (modifié) ce qui évoque également une congestion veineuse (obstruction posthépatique). Une insuffisance cardiaque congestive droite est donc suspectée.

Une échocardiographie révèle un cœur de taille normale. Les valves sont normales sans insuffisance valvulaire significative. La contractilité du ventricule gauche est normale. Les cavités droites ne sont pas dilatée et le ventricule droit ne présente pas d’hypertrophie concentrique. Une très fine lame d’épanchement péricardique est présente (non ponctionnable) et sans tamponnade associée. Aucune masse cardiaque n'est visible.

La présence d’une congestion veineuse abdominale, d'une ascite importrante et la présence d’un très faible épanchement péricardique évoquent en priorité une péricardite constrictive. Un radiographie du thorax est réalisée pour exclure une autre cause de congestion veineuse hépatique (masse thoracique).

Par Eddy CAUVIN, DipECVS, Associate Member ECVDI, PhD, Service d'imagerie.

Un Berger Malinois mâle de 7 ans est référé en échographie pour l’investigation d’une ascite très volumineuse depuis plusieurs jours, sans atteinte de l’état général hormis une dysorexie. Le chien avait été déjà exploré par un scanner 6 mois plus tôt pour l'évaluation d'une paraparésie aiguë sans mise en évidence d’anomalie abdominale, notamment de masse ou ascite. Il avait presque complètement récupéré avec un traitement conservateur. La péritonéocentèse a révélé un transsudat modifié.

L’échographie abdominale confirme une distension abdominale très marquée par un liquide échogène d’aspect « cellulaire » bien que non associé à une stéatite péritonéale ou à un épaississement significatif des séreuses. On ne note pas de dilatation de la veine cave caudale, des veines mésentériques ou hépatiques. La rate apparaît normale échographiquement.

blue
dark
green
red